vendredi 9 janvier 2009

Un drôle d'oiseau

Saviez-vous que les quatre premières notes de la Cinquième Symphonie de Beethoven reproduisent le chant du bruant jaune? Beethoven lui-même aurait révélé à des proches avoir entendu ce chant dans les parcs de Vienne. «Tous ceux qui discernent dans ces quatre notes le lourd présage du destin ont donc tout faux», dit en riant Antoine Ouellette (Ph.D. études et pratiques des arts, 06), qui s'intéresse depuis plusieurs années à la parenté entre la musique des humains et les chants d'oiseaux. (Lire la suite dans le journal de l'UQAM)

Aucun commentaire:

L'opéra imaginaire

Loading...